De Vinh à Hanoï

Mardi 19 décembre, nous quittons Vinh en direction de Hanoï que nous rejoindrons en plusieurs étapes.
Mais avant de partir, nous avons l’honneur de la présence à notre table, au petit déjeuner, du directeur adjoint du grand hôtel « Mung Thanh Thanh Tien » qui a étudié en France. Ensuite, c’est la Directrice qui a voulu une photo souvenir…

Notons que si Vinh est une ville importante, on n’y croise presque aucun occidental. Notre passage à vélo est semble t il remarqué et nous recevons de nombreux témoignage de sympathie.

La veille, au nom de « l’hospitalité vietnamienne », une dame, qui dinait à côté de nous, nous a même offert le repas sans que nous puissions l’en empêcher, ni lui rendre la politesse d’une autre manière sinon par notre présence à ses côtés sur une photo souvenir.
Nous avons décidé de rejoindre Hanoï par la roue nationale qui vient de Ho Chi Minh Ville, mais nous faisons un détour par Kim Lien, ville de l’enfance du Président Ho Chi Minh où un musée, ou plutôt un mémorial, lui est consacré. Ce grand Héros National, bien que décédé en 1969, est toujours honoré tant par les jeunes que par les anciens. C’est lui qui a conduit les vietnamiens à la fin de la colonisation française puis à la victoire contre la présence impérialiste américaine qui a abouti à l’indépendance totale chèrement acquise en 1975.
Ho Chi Minh est encore partout sur les affiches, sur les billets de banque, et personne ne doute qu’il est aussi dans le cœur des vietnamiens qui viennent lui rendre hommage ici. A voir défiler devant la petite maison de bambou de son père et au musée et se recueillir dans ce mémorial, tant de jeunes étudiants et d’anciens combattants arborant leurs médailles nous ne pouvons que nous incliner respectueusement. Ce grand peuple, qui a tellement souffert de l’exploitation coloniale française et des bombes américaines, affiche aujourd’hui fièrement ses valeurs dans son drapeau rouge frappé d’une étoile et nous accueille chaleureusement.
Après cette visite pleine d’émotion, nous faisons face au vent et au bruit des klaxons deux jours de suite jusqu’à Thanh Hoa. Dans cette grande ville trône la grande statue de Lê Loi, un héros du 15eme siècle qui a mené une résistance contre les chinois et fondé une dynastie.
Le dernier arrêt avant Hanoï, de trois jours cette fois , est à Tam Coc, à une poignée de kilomètres de Ninh Binh. Nous sommes ici dans une sorte de baie d’Along terrestre : les paysages y sont tout simplement magnifiques. Nous les découvrons à vélo, bien sûr, mais aussi par un tour en barque plein de surprises, à commencer par la manière surprenante de conduire ces embarcations: en effet, ici, on rame avec les pieds !!!!

Ce trajet nous aura fait aussi découvrir la diversité religieuse, bouddhiste bien sûr, mais aussi chrétienne avec une préparation de Noël très visible, comme à la cathédrale de Phat Diem avec son incroyable mélange d’architectures, ou à celle d’Hanoï, le 24 décembre autour de laquelle la foule se presse. Mais le plus surprenant aura sans doute été d’assister à une cérémonie chamaniste « Len Dong » où une danseuse joue l’intermédiaire avec les esprits… voir la vidéo 

Et voilà ce 24 décembre , nous sommes à Hanoï et nous posons nos vélos pour deux semaines, dans trois jours, nous serons rejoints par nos épouses pour une parenthèse familiale dans le Nord Vietnam jusqu’au 8 janvier où nous nous remettrons en route vers Dien Bien Phu et le nord du Laos.

En attendant:

Joyeuses fêtes..!!!